COMMENT S’IMPLANTER SUR LE MARCHÉ ESPAGNOL AVEC SUCCÈS? 1-L’idée d’internationalisation

DOSSIER INTERNATIONALISATION


COMMENT S’IMPLANTER SUR LE MARCHÉ ESPAGNOL AVEC SUCCÈS?


1-L’idée d’internationalisation.


Quelle idée?!

Dès lors qu’une entreprise se demande si s’internationaliser ou pas, la première question qui se pose est: d’où lui vient cette idée d’internationalisation? Ou encore pourquoi s’internationaliser? La réponse semble logique n’est-ce pas? Augmenter les ventes, diminuer les coûts, obtenir une notoriété internationale…

La réalité n’est souvent autre que s’apercevoir que les ventes nationales diminuent et qu’il faut trouver une solution… Quand le développement sur le marché d’origine demande un effort bien plus important que la valeur de l’entreprise ou les avantages qu’elle en tire, il faut ouvrir un nouveau marché. Mais pas que…

Depuis que la globalisation de l’économie mondiale a permis l’ouverture des frontières, le raccourcissement des distances et la mobilité des biens, l’internationalisation devient une étape logique et nécessaire, même pour les entreprises qui étaient jusque là protégées contre la concurrence étrangère.

Alors, pourquoi s’implanter en Espagne?

On pense tout de suite aux tapas et paellas pas chères, au climat très agréable et aux fiestas… Et ceci est tout à fait normal du fait que le tourisme a un poids enorme dans le marché espagnol, tout comme l’industrie alimentaire qui, en plus, se diversifie grâce à l’existence des communautés indépendantes qui possèdent chacune ses propres spécialités.

Mais l’Espagne représente également un fort potentiel dans le domaine des biotechnologies, des NTIC, des e-commerce, des cosmétiques, du  transports et de l’aéronautique ou des énergies renouvelables par exemple… Pour continuer la liste des points forts du marché espagnol, nous vous renvoyons vers notre article Exporter en Espagne : connaissez-vous suffisamment le marché espagnol pour y vendre?  qui souligne bien l’interêt que représente le marché espagnol en faisant un point non négligeable sur les avantages et opportunités qu’offrent l’Espagne.

Ici nous nous intéresserons plutôt aux raisons générales qui doivent convaincre tout entrepreneur, ou entreprise à s’internationaliser, même si nous ferons le parallèle avec l’Espagne.

En réalité l’idée d’internationalisation se justifie par deux sortes de raisons: les stratégiques et celles liées au marché.

1- L’idée d’internationalisation : les raisons propres au marché

Il faut admettre que l’état du marché français pousse ses entreprises à s’internationaliser de part ses limitations internes.

  • Un marché intérieur français considéré comme « déficient »
    • car il est saturé! Le taux d’équipement de la majorité des produits dans le marché français a atteint sa valeur maximale. Les consommateurs n’achètent plus ou moins. Les entreprises se retrouvent alors avec des volumes stagnants,  une offre dépassant la demande, et surtout, une pression tarifaire énorme.
    • ou bien trop réglementé. Nul besoin de vous en convaincre! Trop de règlementation tue la règlementation… Et il faut l’admettre, la France aime légiférer!
    • ou encore trop concurrentiel. Baisse des prix, diminutions de salaires, augmentation de l’intensité du travail, risques d’accidents de travail, externalisation des coûts, pollution, utilisation de produits dangereux… Autant d’effets nocifs connus dans lequel la concurrence est trop élevée. Ce qui multiplie, par la même, les règlementations pour les éviter! (cf point précédent)
  • Les imperfections du marché intérieur à cause de réglementations administratives ou protectionnistes. Nul doute que la France connait bien ce sujet! Règlementations publiques, formulaires administratifs et Administrations compétentes… nuisent souvent au développement des entreprises et ralentissent les processus.
  • La création de nouvelles zones de libre échange vers de nouveaux marchés. Et le marché espagnol est, dans ce sens, une bonne opportunité d’affaires.
2- L’idée d’internationalisation : les raisons stratégiques

Au-delà des limitations que représente pour elles le marché français, les entreprises françaises ont tout intérêt à baser une stratégie d’exportation vers l’Espagne. Ce choix vise entre autres :

  • Une volonté de diminution dans la répartition des risques :
    • la baisse de risque de la phase de cycle de vie (l’accélération du cycle de vie des produits sera mieux absorbée sur un gros volume de ventes). Et par, là deux marchés valent mieux qu’un seul. Surtout si l’on tient en compte l’importance des touristes en Espagne et leur capacité d’achat!
    • l’éviction du risque de conjoncture d’un pays ou d’une région. Mieux vaut alors éviter de centrer ses ventes sur une seule zone géographique (l’exemple de la Catalogne s’impose! Voir à ce sujet notre article sur Le référendum sur l’indépendance catalane doit-il changer mon projet d’export vers l’Espagne?)
  • La recherche d’avantages concurrentiels de qualité  :
    • viser un bas niveau de salaires. Quoi qu’on en pense, le SMIC espagnol est seulement de 707,60€ brut/mois en 2017, contre 1.480,27€ brut/mois en France!
    • l’amortissement des investissements et de la recherche et développement. Évidemment au plus on vend au plus on amortit…
    • les incitations financières et fiscales de l’Etat. Mise à part les facilités pour la création d’entreprises en Espagne, l’écosystème entrepreneurial des grandes villes espagnoles est pour le moins solide, et en pleine effervescence.
    • la recherche d’économies d’échelle en réalisant une augmentation du CA et assumer le leadership des prix du secteur. En vendant en Espagne les entreprise s’imposent petit à petit en Europe, mais aussi en Amérique du sud (cf de nouveau notre article sur Exporter en Espagne : connaissez-vous suffisamment le marché espagnol pour y vendre?).
Pour conclure…

En bref, de nos jours le protectionisme appliqué au monde de l’entreprise est un non-sens. L’idée d’internationalisation se justifie par tout un tas de raisons légitimes.

Retenez avant tout que le marché international vous est toujours favorable (stratégiquement parlant) et vous permet de contribuer à la compétitivité de vos entreprises françaises. Entre vous et moi, il existe en France en plus, beaucoup de facilités à votre disposition et outils disponibles pour ce faire.

De plus, l’Espagne est un pays idéal en Europe pour tester si vos produits et services peuvent avoir des chances en dehors de l’hexagone. Au delà de la crise et du chômage qu’il y existe, la consommation des Espagnols reste solide et le pays compte toujours sur de grandes entreprises qui donnent un cadre favorable à l’économie, en vous ouvrant la porte des Amériques si vous y arrivez…

N’hésitez donc pas, ouvrez votre esprit et sortez vendre vos produits ”made in France”. Séduisez le marché espagnol comme vous savez le faire ! 😉


Si vous désirez plus d’informations sur vos possibilités sur le marché espagnol, n’hésitez pas à nous contacter.


Si vous ne savez pas par où commencer, que vous avez juste une idée d’internationalisation et avez besoin d’un accompagnement avisé, demandez-nous conseil (consulting@b2btwins.com).

COMMENT S’IMPLANTER SUR LE MARCHÉ ESPAGNOL AVEC SUCCÈS? 1-L’idée d’internationalisation
Email
LinkedIn
FACEBOOK